Déclaré jour férié en France, le 8 mai commémore une des périodes les plus marquantes de l’histoire de l’humanité, notamment de l’Europe. 74 ans plus tôt, en 1945, l’Allemagne nazie a capitulé mettant ainsi fin à la Seconde Guerre Mondiale en Europe.

 

Déclin de la domination nazie

Suite à leur échec durant la bataille d’El-Alamein, en octobre 1942, les armées allemandes sont fragilisées. Elles enchaînent alors les défaites et reculent sur tous les fronts. En février 1945, les forces alliées arrivent à franchir les frontières de l’Allemagne et bombardent Dresde. Désemparé par la défaite inéluctable de ses troupes, le général Adolf Hitler se suicide dans son bunker le 30 avril 1945. Cette disparition du Führer enterre définitivement tout espoir chez les troupes nazies. Ainsi, l’amiral Dönitz, successeur d’Hitler, demande la cessation des combats et envoie le général Alfred Jodl négocier à Reims, au quartier général des forces alliées.

 

Les troupes allemandes capitulent

Après concertation avec le général Dwight Eisenhower, commandant en chef du Supreme Headquarters Allied Expeditionary Force (SHAEF), Alfred Jodl signe la capitulation sans condition de l’Allemagne dans la nuit du 6 au 7 mai, à 2h41 du matin, à Reims.

Cette capitulation sera ensuite ratifiée à Berlin, au cœur du IIIe Reich, sur la demande de Staline. Ainsi, les allemands reconnaissent officiellement leur défaite auprès des forces soviétiques le 8 mai 1945, sous la présidence du maréchal Gueorgui Joukov. Une fois les protocoles de la capitulation signés par Wilhelm Keitel, chef d’état-major de la Wehrmacht, les vainqueurs célèbrent dignement leur triomphe avec un banquet qui dure jusqu’au matin.

 

Une date gravée à jamais dans l’histoire de la France

En France, cette capitulation est chaleureusement commémorée, chaque année. Ainsi, tous les 8 mai, le Chef du gouvernement français rend hommage aux anciens combattants ainsi qu’aux victimes de la grande guerre, en déposant des gerbes de fleurs sur les places marquantes de l’histoire. Parmi ces lieux symboliques : la place Clémenceau où se trouve la statue du général de Gaulle et l’Arc de Triomphe où se trouve la tombe du soldat inconnu.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *