Le 1er mai marque la célébration de la fête du travail. Celle-ci est aujourd’hui adoptée dans plusieurs pays du monde.

 

Des mouvements 

La fête tire son origine des mouvements des syndicats américains lancés en 1886. Dans le but de réclamer les 8h de travail, ces derniers appellent à une grève générale le 1er mai. Un appel largement suivi puisque dans tout le pays, plus de 300 000 ouvriers sortent de leurs usines.

Le 3 mai à Chicago, de violents accrochages entre les grévistes et les policiers font 3 morts. Le lendemain, un policier trouve la mort après l’explosion d’une bombe. Sept autres policiers et de nombreux manifestants décèdent également des suites des affrontements. En 1889, la Deuxième Internationale se réunit et décide de faire du 1er mai une journée de manifestation  pour demander les 8h de travail quotidien.

 

Le 1er mai dans le monde

Le 1er mai est un jour férié dans plus d’une centaine de pays dans le monde. Parmi les pays qui ne célèbrent pas la fête du travail, on retrouve par exemple Israël et les Pays-Bas. En outre, les dates de célébration peuvent varier d’un pays à un autre. Aux Etats-Unis, la fête du travail (Labour Day), jour férié et chômé, est célébré le 1er lundi du mois de septembre tandis que la fête des travailleurs se déroule le 1er mai et ce jour n’est pas férié. Le Sri Lanka célèbre cette journée le 7 mai et le Royaume-Uni le premier lundi de mai.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *