Le 6 avril 1250, les armées de Turan Shah, fils du sultan As-Salih Ayyub, affrontent les croisés à Fariskur, près de Damiette. La victoire des musulmans à l’issue de cette bataille marque la fin de la septième croisade.

 

Une nouvelle stratégie

Souhaitant éradiquer la religion islamique, le pape Innocent IV propose une alliance avec les mongols pour attaquer conjointement le monde musulman. Face au refus du Grand Khân, le roi de France Louis IX décide d’entreprendre quand même la conquête et réunit l’élite de sa chevalerie pour assiéger l’Égypte, première puissance du monde islamique.

D’un autre côté, en Égypte, le sultan As-Salih Ayyub rattrape les erreurs de son prédécesseur en récupérant la Ville Sainte, Damas et Ascalan tout en combattant son oncle jaloux qui décide de s’allier aux croisés pour le nuire. Alors qu’il est en Syrie, As-Salih apprend le projet de Louis IX de passer par Damiette pour prendre l’Égypte.

 

Un nouveau sultan

La garnison sensée protégée Damiette ayant fui, la ville tombe facilement entre les mains des croisés. Parallèlement, le sultan lance une mobilisation générale et appelle les volontaires à intégrer les rangs de l’armée qui établit un camp au sud de Damiette, dans la nouvelle ville Al-Mansourah.

Fort de sa victoire, Louis IX mène sa troupe à Al-Mansourah pour affronter les Égyptiens. Le sultan ayant été décédé à la suite d’une maladie dans la foulée, c’est son fils Turan Shah qui reprend les rênes avec l’aide du général mamelouk Baybars Al-Bunduqdari. Le combat tourne à l’avantage des musulmans, mais les croisés refusent de se soumettre.

 

Une victoire

Au bout de 2 mois, Louis IX décide de se retirer en prenant un bras du Nil. Poursuivis par les musulmans, ils s’affrontent à Fariskur où les croisés se trouvent bien vite à la merci de leurs adversaires. En position de force, les égyptiens réclament le retrait définitif des soldats francs en Égypte, la restitution de Damiette et une somme d’un million de dinars-or pour la libération du roi.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *