Souvent oublié par l’histoire, Abbas ibn Firnas, né en 819 dans la province de Malaga et ayant vécu en Andalousie (l’Espagne musulmane), est l’inventeur du premier « avion ».

 

Premier homme à voler comme un oiseau

Bien que l’histoire attribue la création du planeur et de l’hélice à Léonard de Vinci, l’on oublie souvent qu’il s’est inspiré des œuvres d’Abbas ibn Firnas. S’intéressant dès son très jeune âge aux disciplines scientifiques, Abbas ibn Firnas se passionne pour l’astronomie, la chimie et la physique.

Visionnaire et ambitieux, il est le premier à avoir concrétisé le rêve de l’homme de voler comme un oiseau. Il entame une première tentative en 875 en s’élançant du haut d’un minaret avec un manteau à plumes. L’échec de cet essai ne le décourage pas et, en 880, alors âgé de 70 ans, il retente le coup avec des ailes conçues avec du bois et des plumes. S’il réussit à voler pendant un long moment, son atterrissage brutal lui causera de sérieuses blessures au dos qui le conduiront à sa mort en 887.

 

Un génie, un poète

Outre l’aviation, il travaille pendant sa jeunesse sur la fabrication de verre en utilisant du sable et de la roche. Plus tard, il invente la clepsydre, une horloge qui fonctionne à l’eau sur le même principe qu’un sablier : la quantité d’eau écoulée équivaut à une durée précise. En tant que musulman pratiquant, il utilisera cet outil pour prévoir les heures de prières ainsi que le lever et le coucher de soleil.

Mais les sciences n’ont pas le monopole dans les travaux du génie. En effet, il est aussi connu pour son talent de poète. Cela lui a d’ailleurs permis d’ouvrir les portes de la cour de trois émirs omeyyades : al-Hakam Ier, Adb ar-Rahman et Muhammad Ier. Pour lui rendre hommage, son nom a été attribué à un pont sur le fleuve Guadalquivir à Cordoue, à l’aéroport international de Bagdad et à un cratère de la Lune.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *