En ce jour, on commémore Shirkuh, ou Asad al-Din Shirkuh, un général kurde de Nur ad-Din qui est devenu atabeg d’Aleb et de Damas, puis vizir d’Égypte.

 

Un officier des Zengides

En 1137, après avoir déménagé à Tikrit avec son frère Ayyub, Shirkuh, son frère et son neveu Saladin mettent le cap vers Zengi. Shirkuh réussit à se rapprocher de Nur ad-Din et l’accompagne lors d’une expédition en Syrie. Après avoir joué un rôle majeur dans la bataille d’Inab et le siège de la ville, il dirige une armée vers Panéas et remporte une victoire in extremis contre les chevaliers francs venus défendre le territoire.

 

D’atabeg à vizir d’Égypte

Face à la menace du roi Aumary Ier de Jérusalem de conquérir le pays, Shawar, vizir d’Égypte, demande l’aide de Nur ad-Din à qui il promet des indemnités de guerre et un tribut. Après la victoire, Shawar somme Shirkuh de quitter l’Égypte sans lui donner les indemnités promises. Déterminé à ne repartir qu’avec ce qui lui est dû, il s’obstine et Shawar fait appel à Aumary Ier pour l’aider. Voyant une véritable aubaine dans cette situation, ce dernier met pied à Égypte avec sa troupe et s’en prend à l’armée de Shirkuh, obligé de se retrancher dans Bilbéis. Pendant que Shirkuh tente de retarder l’affrontement, Nur ad-Din envahit la principauté d’Antioche et capture Bohémond III afin d’obliger Aumary Ier à retourner en Antioche et sauver ainsi Shirkuh.

Les années suivantes, Shirkuh demande à Nur ad-Din de mettre sur pieds une vengeance contre Shawar, mais celui-ci refuse jusqu’à ce qu’il apprend un traité conclu entre le vizir d’Egypte et Aumary. Shirkuh s’en sort victorieux, prend Alexandrie qu’il confie à son neveu Saladin qui tuera Shawar de ses propres mains, puis assiège la ville de Qus. Face à la résistance des habitants du Caire qui préfèrent brûler leur ville que de la laisser aux francs, Aumary abandonne son projet de conquête et Shirkuh devient vizir d’Égypte. À la suite d’un repas trop copieux, il décède le 23 mars 1169 et laisse le vizirat à son neveu Saladin.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *