Sociologue marocain et romancier spécialiste de la littérature maghrébine francophone, Abdelkébir Khatibi est né le 11 février 1938 à Casablanca et est décédé le 16 mars 2009, à Rabat.

 

Son parcours

Grandissant dans un quartier près de la mer à El-Jadida qui lui inspirera plus tard le roman Amour Bilingue, Abdelkébir Khatibi commence l’écriture à seulement 12 ans où il utilise d’abord la langue arabe avant de se concentrer uniquement sur le français. Sociologue et philosophe de formation, il soutient la première thèse sur le roman maghrébin à l’université de Sorbonne, en 1959.

De retour au Maroc, le jeune homme s’active dans le domaine de la recherche, de l’écriture, de l’enseignement et de la politique. Il fonde même le syndicat de l’enseignement supérieur avec quelques collègues.

 

Ses œuvres

Abdelkébir Khatibi sort son premier roman baptisé La Mémoire tatouée en 1971. Cet ouvrage ouvrira la voie à plusieurs dizaines d’autres, incluant des œuvres littéraires comme Le Livre du sang édition Gallimard ; des pièces de théâtre comme Le Prophète voilé édition L’Harmattan ; des essais comme Maghreb pluriel de Denoël, etc.

Nombre de ces écrits sont traduits en plusieurs langues et sont à l’origine de nombreuses thèses universitaires et articles publiés dans des revues scientifiques et spécialisées de portée nationale et internationale.

En reconnaissance de son talent, l’écrivain s’est vu attribuer plusieurs distinctions, à l’instar du Grand Prix de l’Académie française en 1994, du Prix de l’Afrique méditerranéenne/Maghreb en 2003 et du Grand Prix de poésie de la SGDL en 2008, une grande première pour un auteur arabe.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *