Badr, une vallée située entre La Mecque et Médine accueille la première et la plus importante bataille de l’Islam le 13 mars 624.

 

Une caravane

Persécutés par le clan polythéiste quraychite, les musulmans dirigés par le Prophète Muhammad (psl) se voient obligés de s’installer à Médine pour vivre leur foi ; abandonnant ainsi tous leurs biens entre les mains de leurs détracteurs qui les ont saisis.

Informé de l’arrivée d’une caravane financée par les richesses des musulmans et faisant route vers La Mecque, le Prophète rassemble une armée de 70 fidèles, soutenue par des Muhajirun, des musulmans d’Ansar, des tribus de Aws et des Khazraj. Au final, les musulmans forment un groupe d’environ 300 hommes. D’un autre côté, la caravane déjà protégée par plusieurs centaines de soldats reçoit le renfort de la plus puissante armée d’Arabie.

 

Une victoire 

Précédant l’armée d’Arabie dans la vallée de Badr, les musulmans réussissent à établir leurs camps autour d’un puits et à boucher les autres pour empêcher leurs adversaires de se ravitailler en eau.

Au petit matin du 15 mars, les deux armées se retrouvent face à face ; le Prophète (psl) implorant le Seigneur de lui venir en aide, compte tenu de la flagrante infériorité numérique des musulmans. Selon le récit de la bataille détaillée dans le Coran, les anges prêtent main-forte aux fidèles qui remportent la victoire malgré l’effectif de leurs adversaires.

Victorieuse, l’armée musulmane lève le camp et se met en route vers Médine. Muhammad (psl) décide de partager les butins de la bataille entre les soldats en guise de reconnaissance. Cette victoire inattendue renforce la notoriété du prophète en tant que chef de guerre.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *