Dans les mémoires, Ibn Battûta, né le 24 février 1304 à Tanger, reste l’un des plus grands voyageurs du monde et un écrivain hors pair. 

 

Un explorateur

Ibn Battûta évolue au sein d’une famille d’intellectuels musulmans de la tribu berbère de Luwata. Pendant sa jeunesse, il approfondit le fiqh du malikisme avant de décider, à 21 ans, de commencer son périple par le saint pèlerinage à La Mecque.

Mais Ibn Battûta est surtout connu pour avoir parcouru 120 000 km en 28 ans ; d’où sa réputation de grand explorateur. Également écrivain, il est l’auteur de l’ouvrage Rhila (voyage) dans lequel il relate tous les aspects de son voyage. La qualité de ses textes ainsi que l’ampleur des territoires parcourus font de ce livre l’une des œuvres littéraires universelles, rééditées à maintes reprises et traduites en français et en anglais.

 

Un voyage en 4 étapes

Son voyage débute en 1325 alors qu’il entame le saint pèlerinage et fait le cap vers le Maghreb. Il découvre l’Afrique du Nord, l’Égypte, le Haut-Nil et la Syrie avant de quitter l’Arabie pour se retrouver en Irak. Après quelques sauts en Iran, il revient à Bagdad, puis à Mossoul avant de rester en Arabie.

En 1328, il reprend le chemin de la Mecque pour la deuxième étape de son voyage, puis se dirige, cette fois-ci vers la mer rouge ; parcourant le sud de la péninsule arabique, la côte africaine, l’Afrique orientale avant de retourner en Arabie par le golfe Persique.

Pour sa troisième série de voyage, encore, il effectue le saint pèlerinage, puis met le cap sur l’Anatolie. Il traverse la mer noire pour arriver en Asie centrale et voyager jusqu’à Pékin, en passant par l’Inde, le Ceylan et la Malaisie. La quatrième étape de son voyage consiste en la traversée du Sahara qui la conduira jusqu’au Mali.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *