Isabelle Eberhardt, écrivaine et journaliste suisse, est née le 17 février 1877. Elle deviendra célèbre grâce à sa passion pour l’Islam, une religion pour laquelle elle s’est convertie.

 

Une nouvelle vie

Née de père inconnu et déclarée illégitime, Isabelle Eberhardt descend d’une famille d’aristocrate suisse et évolue au sein d’un foyer recomposé, cosmopolite et très libéral. C’est à 20 ans qu’elle découvre pour la première fois l’Algérie quand sa mère souhaite se rapprocher de l’un de ses fils militaires déployés. Découvrant l’Islam avec « extase », elle s’inspire dans les medersas et les mosquées pour finir par se convertir à la religion musulmane. Désireuse d’assouvir une soif insatiable de cette passion qui l’anime, elle décide de prendre l’identité de Mahmoud Saadi, un jeune homme étudiant à la recherche de savoir. Et c’est ainsi, habillée en homme, qu’elle part en conquête de ce pays musulman, notamment après la mort de sa mère.

 

Un exil

Rompant les liens avec le monde occidental, Isabelle prend la partie de ce peuple colonisé et se lie à sa culture ainsi qu’à sa foi. Arrivée à El Oued, elle fait la rencontre de Slimène Ehnni, un soldat musulman de nationalité française, avec lequel elle se marie selon les rites musulmans. Les autorités coloniales voient d’un très mauvais œil cette union et refusent au couple le mariage civil français, tout en les forçant à s’exiler à Marseille. En octobre 1941, le couple se marie enfin et elle obtient la nationalité française.

Assagie après son retour en exil, Mahmoud Saadi s’efface et laisse le champ libre à Isabelle, la femme musulmane qui vit comme toutes les femmes du Sud, avec la misère et la foi inébranlable dans l’Islam. Le 21 octobre 1904, une grave inondation submerge la ville basse d’Aïn Sefra où le couple est installé. La dépouille d’Isabelle est retrouvée sous les décombres et son corps repose aujourd’hui dans le cimetière musulman local. Elle laisse une vingtaine d’ouvrages derrière elle.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *