Chant de guerre appelant à la révolution et à la liberté, La Marseillaise, écrite en marge de la déclaration de guerre du roi de France à l’empereur d’Autriche, devient hymne national français le 1er février 1879.

 

L’histoire de sa création

Initialement intitulée « Chant de guerre pour l’armée du Rhin », La Marseillaise est écrite par Rouget de Lisle à Strasbourg dans la nuit du 25 au 26 avril 1792, à la demande du Baron de Dietrich. Son succès est tel qu’il devient chant national le 14 juillet 1795. Cependant, l’Empire et la Restauration interdisent ce chant jusqu’en 1830 où la Révolution le conduit à nouveau au premier rang.

Ce sera sous la troisième République, en 1879, qu’elle deviendra officiellement hymne national français, sous la présidence de Jules Grévy et l’initiative des députés républicains de l’époque. La loi du 14 février 1879 viendra le confirmer. Le 23 avril 2005, la loi imposant l’apprentissage de cet hymne national à l’école primaire entre en vigueur.

 

Pourquoi le titre La Marseillaise ?

Il faut noter que cet hymne national, au cours de son histoire, se voit modifier à maintes reprises et prendre plusieurs titres. Mais si elle tient aujourd’hui le nom La Marseillaise, c’est parce qu’elle a été chantée par des soldats républicains de Marseille à l’époque de l’insurrection des Tuileries, survenue en août 1792. Ils l’ont chanté lors de leur marche à pieds de Marseille vers Paris. Après son adoption, plusieurs artistes ont adapté et interprété cet hymne national, mais la version jouée à chaque cérémonie officielle de nos jours est une variante revisitée d’une adaptation faite en 1887.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *