Ibn Ishaq est un historien musulman célèbre de 704 à 767. Il est surtout connu pour être l’auteur de la première biographie du Prophète Muhammad (psl).

 

Un mawâli

Abu’ Abd Allah Muhammad ben Ishâq ben Yasâr ben Khyâr, de son nom complet, voit le jour à Médine aux alentours de 704. Il est le petit-fils de Khyâr, un esclave capturé durant les campagnes de Khalid ibn al-Walid (629-638) puis affranchi après sa conversion à l’islam.

 

Un historien

Ibn Ishaq s’intéresse dès son jeune âge à la vie de Muhammad (psl). Il se renseigne alors auprès de son père, de son grand père et d’une vingtaine de maîtres en hadiths. Par ailleurs, il fréquente les plus grands juristes de l’époque dont Sa’îd al-Musayyab, Qays b. Mâlik, Abân b. Uthmân, Sâlim b. Abd Allah b…

A partir des données recueillies, Ibn Ishaq rédige le fameux « Sirâ Rasûl Allah » entre l’an 120 et 150 de l’hégire, soit plus d’un siècle après les faits. Il s’agit de la première biographie du Prophète (psl) qui, malheureusement, n’existe plus. Quatre versions ont pourtant été faites de ce livre : deux par un de ses élèves : Al-Bakka’î, une par Salama ibn-Fadl al-Ansari et une dernière écrite par Yunûs b. Bukayr en Rayy, celle-ci est employée par Ibn al-Athir dans son Usud al-Ghâbah. La biographie, basée sur la recension d’Ibn Hicham (elle-même éditée à partir de la première copie), est actuellement celle la plus connue en Occident sous le titre Biographie due à Ibn Hichâm.

Outre la Sîra, Ibn Ishaq a écrit plusieurs ouvrages dont un Kitâb as-Siyar, un autre qui rapporte la vie de quelques califes Kitâb al-Khulafa et un recueil de sunnan mais aucun de ces livres n’a pu été sauvegardé.

 

Des accusations

Les dernières années de la vie d’Ibn Ishaq sont assez difficiles. Il est, en effet, contraint de quitter Médine puisqu’on l’accuse d’être partisan du libre arbitre. En même temps, on lui reproche d’être un chiite puisqu’il aurait accordé trop d’importance à Ali dans son livre. L’auteur rend son dernier souffle en 767 dans sa demeure sise à Bagdad.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *