Le 15 janvier 1595, Murat III décède après 20 ans de règne. Retour sur le parcours du 12ème sultan ottoman de 1574 à sa mort.

 

Son enfance

Murat III est né le 4 juillet 1546 à Manisa. Fils de Sélim II, il étudie dans les plus grandes écoles de sa ville où il apprend à maîtriser l’arabe et le persan. Quand son père accède au trône, il est nommé gouverneur de Manisa à seulement 20 ans. Puis, quand ce dernier rend l’âme le 12 décembre 1574, il le succède et devient le 12ème sultan de l’Empire ottoman.

 

Son règne

Peu enclin à assumer son rôle de sultan, Murat III préfère passer son temps dans son harem. Ainsi durant les douze années de guerre contre les perses, (de 1578 à 1590), il confie les attaques à ses généraux dont le grand vizir Sokollu Mehmed Pacha. Les victoires de ces derniers permettent à l’Empire ottoman d’élargir son autorité en Perse, en Pologne et en Hongrie. Par ailleurs, il confère plus de droits et de pouvoirs aux femmes ottomanes (mères et femmes des sultans). Ces dernières commencent ainsi à avoir de l’influence dans la vie sociale mais aussi politique de l’Empire.

 

Sa passion pour les arts

Murat III s’est aussi distingué pour son intérêt pour les arts. Passionné de livre et principalement des manuscrits illustrés, il commande plusieurs ouvrages de ce type à l’atelier impérial de peinture dirigé par Nakkach Osman. Ce dernier réalise d’ailleurs un manuscrit à l’occasion de la circoncision du fils du sultan. Et, à la demande de Taqi al-Din, astronome officiel de l’empire, Murat III fait construire l’un des plus grands observatoires astronomiques jamais construits dans le monde musulman : l’Observatoire de Constantinople en 1577.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *