Chaque année, le 13 novembre, la France commémore les attentats de Paris qui ont fait 130 morts et 413 blessés en 2015. Depuis, de multiples hommages aux victimes sont ainsi faits à l’échelle nationale et internationale.

 

Un grand élan de solidarité

Après les attentats, le Président de la République française, François Hollande, décrète un deuil national de 3 jours les 15, 16 et 17 novembre 2015. Par solidarité avec l’Hexagone, la Hongrie et la Bénie décrètent, elles aussi, un deuil national pour le 16 novembre. L’Union européenne, de son côté, invite également tous les citoyens européens à observer une minute de silence le 16 novembre à midi, soit à 11 heures GMT. Huit mois plus tard, le 12 juillet 2016, une médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme est officiellement créée par le Président de la République.

Le 12 novembre 2016, la salle du Bataclan rouvre pour la première fois après les attentats, avec un concert en faveur des associations de victimes, mené par le chanteur britannique Sting et ses musiciens. Il est accompagné par le trompettiste français Ibrahim Maalouf. Et partout dans le monde, de nombreux autres artistes internationales vont aussi exprimer leur solidarité avec l’Hexagone et leurs pensées aux victimes.

 

Les commémorations nationales

Le 13 novembre 2016, 6 plaques commémoratives sont apposées sur les lieux de chacune des attaques. Sur celle du Stade de France est inscrit le texte suivant : « À la mémoire de Manuel Dias et en respect aux nombreux blessés et victimes du terrorisme sur ce lieu le soir du 13 novembre 2015. Manuel Dias 28.4.1952-13.11.2015. ». Et sur chaque plaque, on peut lire : « en mémoire des victimes blessées et assassinées des attentats du 13 novembre 2015. Aux vies fauchées en ces lieux », avec les noms des victimes par ordre alphabétique.

Et chaque année, l’ordre des cérémonies d’hommage national à Paris suit toujours la chronologie des attaques de 2015 : elles commencent au stade de France à Saint-Denis, lieu du premier attentat. Ensuite le président de la République, avec le maire de Paris, se rend près des 5 restaurants et bars parisiens attaqués : la Belle Equipe, le Comptoir Voltaire, la Bonne Bière, le Carillon et le Petit Cambodge. Enfin, ils se recueillent au Bataclan, principale cible lors des attaques, 90 fans du groupe de rock Eagles of Deaht Metal ayant péri dans la salle de concert parisienne.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *