Le 6 novembre 1494 est né l’un des souverains les plus éminents du XVIème siècle : Soliman Le Magnifique, c’est lui qui a conduit l’Empire ottoman à son apogée.

 

Un jeune sultan

Soliman voit le jour à Trabzon, au bord de la Mer noire, situé dans l’actuelle Turquie. Dès son jeune âge, il est envoyé à l’école du palais de Topkapi à Constantinople pour étudier l’histoire, les sciences, la théologie, la littérature et les techniques militaires. Doué, il est nommé gouverneur de Keffe à seulement 18 ans puis d’Adrianople et de Manisa. Et étant le seul fils encore en vie de Sélim Ier, il accède au trône au décès de celui-ci en 1520 et devient le dixième sultan de l’empire ottoman.

 

Un conquérant

Admirateur d’Alexandre le grand, Soliman entreprend de nombreuses campagnes militaires pour étendre son empire. En Europe, il affronte principalement les hongrois et les hospitaliers et s’empare successivement de Belgrade (1521), de Rhodes (1522), de Buda (1529), de la Moldavie (1538)… Dans l’océan indien et en Inde, il se bat contre les portugais et prend Aden qui devient la base navale ottomane sur la côte ouest indienne à partir de 1938. Au Moyen-Orient, il neutralise la dynastie chiite des séfévides de Perse en conquérant Bagdad, La Mecque, Médine, la Mésopotamie ainsi que les embouchures du Tigre et de l’Euphrate en 1554. Et en Méditerranée, le sultan s’oppose aux espagnols et intègre le Maroc, la Tripolitaine, l’Algérie et la Tunisie dans les provinces autonomes de son empire.

 

Un réformateur

Souverain éclairé et défenseur de la justice, Soliman entreprend aussi de nombreuses réformes administratives, d’où son surnom Kanunī ou Législateur en Orient. Il promulgue ainsi un code des lois appelé kanun-i Osmani ou les « lois ottomanes » pour assurer la bonne gestion de l’Empire. Par ailleurs, il multiplie le nombre de mektebs (écoles primaires), de médersas (lycées), et des écoles supérieures pour promouvoir l’éducation. Et, il fait entrer son empire dans un âge d’or culturel en soutenant le Ehi-i Hiref, il s’agit de sociétés artistiques impériales administrées depuis le palais impérial.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *