Le 20 octobre 1872 est né Hassine Bouhageb, l’illustre médecin tunisien considéré comme éducateur inlassable sur le plan de l’hygiène et de la promotion du sport dans le pays.

 

Un homme engagé

C’est pendant le long séjour de son père Salem Bouhageb en Europe que Hassine voit naître sa vocation médicale. En effet, son père décide de l’envoyer faire ses études dans l’Hexagone, au lycée Lakanal de Sceaux. Il fait ensuite son entrée à la faculté de médecine de Bordeaux où il présente sa thèse le 23 décembre 1901. À 29 ans, il obtient ainsi son doctorat.

Un peu plus tard, Hassine crée avec Béchir Sfar, Ali Bach Hamba et Abdeljelil Zaouche le mouvement de renouveau et de modernisation de la Tunisie. Il fait ainsi partie de la nouvelle génération de tunisiens qui ambitionnent d’améliorer le sort de son pays en poursuivant la réforme initiée par le général Khereddine Pacha, Mohamed Bayram V et son père Salem Bouhageb.

 

Carrière et réalisations

En 1904, il devient médecin chef de service à l’hôpital Sadiki puis à l’hôpital Ernest-Conseil. Il préside ensuite l’Association tunisienne musulmane dès 1911 avant de diriger la société municipale de la Nasria et la troupe de théâtre Ech-Chahama Al Arabya de 1915 à 1930.

Le Docteur Bouhageb contribue également à la lutte contre les épidémies qui continuent de sévir dans le pays, 30 ans après l’instauration du protectorat français. Par ailleurs, il écrit plusieurs livres sur l’amélioration de l’alimentation et la nutrition des enfants. Et, il est connu comme le pionnier du développement des activités sportives en Tunisie.

Après une riche et longue carrière, il meurt le 13 mars 1946 à 74 ans. Ce grand médecin laisse ainsi derrière lui le souvenir d’un éducateur du public tunisien notamment en matière d’hygiène et de sports.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *