En ce jour, la pensée des musulmans se tourne particulièrement vers l’archange Djibril (Gabriel pour les chrétiens), l’ange le plus proche d’Allah.

 

Les Anges : des créatures célestes au service de la volonté divine

La religion musulmane considère les anges comme des créatures puissantes de lumière « Nour », agissant uniquement selon la volonté divine. Selon la croyance musulmane, héritée du récit du Prophète (psl), les anges sont dotés de nombreuses ailes et effectuent des missions sur terre selon les ordres d’Allah.

Selon les trois religions monothéistes dans le monde, l’Archange Djibril (Gabriel) est le plus proche d’Allah. Dans la foi musulmane, il est considéré comme le « Rouf al-Qudus » (l’esprit de Dieu), car il a accompli les principales missions divines. Il a, en effet, protégé Abraham quand les membres de sa tribu ont voulu le brûler vif, conduit Ibrahim vers l’endroit où Dieu voulait qu’il abandonne Agar et leur fils Ismaël, fait jaillir de l’eau (source de Zemzem) pour qu’Ismaël et sa mère puissent survivre dans le désert, sauvé le fils d’Ibrahim in extremis quand Allah a testé sa fidélité, annoncé à Myriam (Marie) la naissance de son fils Issa (Jésus).

 

Djibril et le Messager

Dans la foi musulmane, Djibril est l’ange qu’Allah a envoyé pour transmettre au Prophète (psl) le Coran quand celui-ci effectuait une retraite dans la grotte de Hira en 610. Cette rencontre est retracée dans la Sourate 81, Verset 23 : « Il a vraiment vu l’ange Djibril, distinctement à l’horizon ». Et dans un Hadith rapporté par l’imam Ahmed, abordant le récit de la rencontre entre le Prophète et Djibril tel qu’Abdallah Ibn Messaoud l’a transmis « L’Ange Gabriel est apparu au Messager de Dieu avec 600 ailes dont chacune couvrait tout l’horizon et dont retombaient des rubis et des perles aux couleurs d’arc-en-ciel ».

Dans la même Sourate, Verset 19, Allah décrit Djibril comme un noble messager en affirmant : « C’est la parole d’un noble messager ». Et c’est également l’ange Djibril qui a accompli la mission d’accompagner le Prophète (psl) dans ses choix religieux, politiques et militaires, à l’instar de la bataille de Badr.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *