À la suite d’une maladie qui l’a consumé depuis plus de 10 ans, Louis Pasteur, l’illustre chercheur et inventeur français, décède à Villeneuve-l’Etang à l’âge de 73 ans.

 

L’homme qui a marqué le monde

C’est dans une famille modeste de Dole, dans le Jura, que Louis Pasteur naît en 1822. Chimiste de formation, il devient célèbre en France et dans le monde après son invention du vaccin antirabique permettant de mettre fin à un fléau qui sévit dans les campagnes françaises aux environs du XIXe siècle. Ayant également inventé la technique de pasteurisation, Louis Pasteur est élu secrétaire perpétuel à l’Académie des Sciences, devient membre de l’Académie de médecine et reçoit la reconnaissance des éminents scientifiques et chercheurs pour ses œuvres liés aux microbes, virus et bactéries.

 

La fin d’une légende

En 1887, Louis Pasteur est victime de nombreuses attaques d’hémiplégie qui déclineront bien vite son état de santé. Un an plus tard, il s’en sort d’une hémorragie cérébrale qui marquera le début de sa retraite bien méritée. Pendant 10 ans, il s’installe alors dans un appartement de l’Institut Pasteur et continue à recevoir des apprentis, l’esprit toujours aussi vif qu’avant. Mais le 28 septembre 1895, une nouvelle attaque dans sa propriété de Villeneuve-l’Etang finit par avoir raison de lui.

Au lendemain de sa mort, les quotidiens français saluent le génie de cet homme adulé par toutes les couches sociales et les sphères scientifiques de l’Hexagone. Il a d’ailleurs droit à des funérailles nationales. Le jour de son enterrement, le 6 octobre, plusieurs milliers de personnes sont ainsi venues se recueillir en silence devant son cercueil et chantant, plein d’émotions, au passage du cortège funéraire. Après les obsèques à Notre-Dame de Paris, la dépouille de Louis Pasteur est inhumée, selon ses dernières volontés, dans la chapelle de l’Institut Pasteur.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *