Doté d’un dévouement admirable, Abdallah Ibrahim n’a jamais trahi le devoir patriotique envers son pays jusqu’à sa mort survenue le 11 septembre 2005. Il est perçu comme un homme intègre, incorruptible et démocrate qui représente l’espoir d’un nouveau Maroc.  

 

Un homme dévoué

Abdallah Ibrahim, l’un des signataires du Manifeste de l’indépendance, s’éteint chez lui à Casablanca à l’âge de 87 ans, suite à des problèmes cardiaques. Quelques mois avant cette disparition, une délégation envoyée par le roi Mohammed V se rend dans sa demeure pour lui attribuer la décoration honorifique du Ouissam alaouite. Ce jour-là, l’homme, toujours égale à lui-même, montre un esprit paisible malgré un corps affaiblit par la maladie.

En effet, c’est après son retrait de la scène politique que ce professeur émérite consacre complètement ses dernières années à la publication de plusieurs œuvres et essais philosophiques, dont « Par la force de la parole et de l’intelligence » et « L’islam à l’horizon 2000 ». En dépit de sa maladie, il s’adonne jusqu’au bout à sa grande passion pour la littérature, l‘écriture et son travail académique.

 

Un dernier hommage

Lors de ses funérailles, des milliers de gens sont descendus dans les rues de Casablanca pour lui rendre un dernier hommage. Parmi eux, le prince Moulay Rachid, les dirigeants des partis et mouvements politiques, les anciens combattants de la Résistance et les élites de la Société civile.

Pour tout Maroc, Abdallah est l’exemple même du patriotisme. En effet, c’est grâce à lui que le pays est sorti de la zone France et a retrouvé son autonomie. Membre des deux gouvernements d’El Bekkai, d’abord au poste du Ministre du Travail (1955) puis des Affaires Sociales (1956), il a en effet engagé des réformes radicales sur le plan économique, social et culturel.

Sa dépouille est inhumée au cimetière Achouhada à Casablanca, mais sa mémoire demeure toujours vivante dans l’esprit du peuple marocain.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *