Le 27 août 1237, Al-Ashraf, sultan ayyoubide de Harran (1218-1229) et de Damas (1229-1237), décède à 59 ans, laissant son frère cadet Al-Salih Ismaël à la tête de son royaume.

 

Ses premières  réalisations

Quand Al-Adel devient sultan suprême de l’empire ayyoubide, il nomme ses fils « émirs des gouvernorats ». Parmi eux, Al-Ashraf est affecté à Harran. Avec la menace de la cinquième croisade en Égypte, il dirige une opération militaire de diversion à Tripoli, mais c’est grâce à l’intervention de son frère Al-Kamil qu’ils réussiront à contenir les Croisés. Avec l’arrivée d’une nouvelle flotte soutenant ces derniers et les tentatives de coup d’État, Al-Kamil se retranche pour préparer avec ses frères Al-Ashraf et Al-Mu’azzam une résistance plus conséquente.

 

La guerre des trois frères

En 1222, Al-Mu’azzam souhaite conquérir l’émirat de Hama, mais Al-Ashraf et Al-Kamil l’en empêchent. Quatre ans plus tard, quand Al-Ashraf demande l’aide d’Al-Mu’azzam pour contenir la menace des Khoarismiens, celui-ci le garde dans une prison dorée jusqu’à ce qu’il accepte de s’allier avec lui contre Al-Kamil. Dès sa libération, il se range du côté de ce dernier pour se dresser contre un Al-Mu’azzam fâché et qui décide de s’allier avec les Khoarismiens. Alors que la guerre entre les trois frères est sur le point de s’éclater, Al-Mu’azzam décède laissant son fils d’une vingtaine d’années au pouvoir. Vers 1228, Al-Ashraf et Al-Kamil passent un accord pour partager l’ancien territoire de leur frère.

 

La fin de son histoire

Le 2 avril 1230, un chah des Khoarismiens assiège la région de Khilat, capture la femme d’Al-Ashraf et massacre la population. Les Ayyoubides et les Seldjoukides voisins forment une coalition pour anéantir  avec succès les Khoarismiens en 1230. Trois ans après, cette cohésion se rompt à cause d’une guerre de territoire. Alors que Al-Kamil réussit à réunir dans le même camp tous les Ayyoubides, il se brouille avec Al-Ashraf qui cherche à préparer une révolte qui ne sera jamais effective, car il meurt le 27 août 1237.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *