Le 23 août, l’Algérie commémore l’anniversaire de Houari Boumédiène, 2e chef d’État et 2e président de la République algérienne.

 

Un militant et un homme politique 

Houari Boumédiène incarne la mixité caractéristique de l’Algérie. En effet, il est issu d’une famille de paysans pauvres avec un père arabe et une mère berbère. Adolescent, il assiste avec effroi le massacre de Sétif en 1945 et décide d’adhérer aux Scouts Musulmans, première pépinière du nationalisme algérien. De là, il s’engage auprès du Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (MLTD) et devient l’un des militants les plus actifs du parti.

Plus tard, il rejoint l’Armée de libération nationale, le bras armée du Front de Libération Nationale (FLN), en tant que chef de l’État-Major général de 1959 à 1962. A l’indépendance du pays, il est désigné ministre de la Défense et vice-président du Conseil pendant le mandat de Ben Bella. Et suite à un « réajustement révolutionnaire » conduisant à la chute du pouvoir en place, Boumédiène devient président du Conseil de la Révolution, puis président de la République en septembre 1962 ; un poste qu’il occupe jusqu’à sa mort, le 27 décembre 1978.

 

L’Algérie sous sa présidence

Houari Boumédiène dirige le pays sous un régime autocratique qui est couronné de succès malgré quelques oppositions vites refoulées et une tentative d’assassinat contre sa personne. Entre 1962 et 1982, l’Algérie majoritairement rurale est ainsi urbanisée à 45 % alors que la population double d’effectifs. De même, le revenu annuel des habitants qui était en dessous de 2000 F avant 1962 atteint  les 11 000 F en 1982. Sans parler du taux de scolarisation de 75 à 95 % pendant sa présidence contre 10 % pendant la période coloniale.

L’Algérie lui doit également la nationalisation des hydrocarbures quand, à la tribune des Nations unies, il milite pour un Nouvel ordre économique international avec des prix plus justes pour les matières premières.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *