Le 15 août 1936, on commémore la naissance de l’écrivain et journaliste Tahar Ouettar, l’une des figures littéraires incontestables de l’Algérie.

 

Un legs littéraire

Tahar Ouettar voit le jour à Sedrata, une ville appartenant au département de Batna, à environ 400 km d’Alger. Il est le fondateur de deux magazines périodiques de langue arabe : Al-Jamani en 1962 et Al-Ahrar en 1972.

Le grand public découvre son talent d’auteur en 1974, lors de la publication de son premier roman baptisé Al-Laz (L’As). Cela marque le début d’une longue carrière d’écrivain. Parmi ses romans, citons  : Rommana (1971), Al Zilzal  (séisme – 1974), Al hawwat wa Al Qasr (Le pêcheur et le palais – 1974), Ars baghl (Noces de mulet – 1983).. Par ailleurs, Tahar est également l’auteur de nombreuses nouvelles comme Al Shuhada’ ya`udun hadha al usbu` (Les martyrs reviennent cette semaine – 1984) et de plusieurs pièces de théâtre dont : `ala addifati al ukhra (Sur l’autre rive -1950) et Al harib (le Fugitif – 1971).

 

Un écrivain prônant la langue arabe

Bien qu’il soit bilingue, Tahar n’a jamais caché son aversion pour les auteurs algériens francophones qu’il décrit comme « les vestiges du colonialisme ». Il s’est d’ailleurs battu, toute sa vie, pour que la culture algérienne et la langue arabe soient reconnues et surtout valorisées. C’est dans cette optique qu’il fonde en 1989, l’association culturelle Al Jahidya, du nom du poète Al Jahiz (776-868), qui décerne chaque année le Prix maghrébin Moufdi-Zakaria pour encourager les écrivains et les poètes du monde arabe.

Pour perpétuer la mémoire de l’écrivain, disparu en 2010, un prix portant son nom est institué par l’association culturelle « Nawafid Takafia » depuis 2016. L’idée de ce prix est « venue dans la continuité du parcours de Tahar Ouettar dans la promotion des jeunes talents, surtout ceux qui ne bénéficient d’aucune aide financière mais qui sont doté d’un réel talent. D’où l’envie de venir en aide à ceux qui en ont besoin », a déclaré l’organisateur.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *