Le 11 août 1952, Hussein ben Talal, accède au trône après l’abdication de son père, le roi Talal, qui souffre d’un trouble cérébral.

 

Roi à 16 ans

C’est la déposition de son père qui ouvre la voie à l’avènement d’Hussein sur le trône. Le 11 août 1952, le roi Talal décide d’abdiquer sous la pression du Parlement qui le considère « inapte » à diriger à cause de sa maladie (schizophrénie).

À seulement 16 ans, Hussein devient ainsi le troisième souverain hachémite à régner sur la Jordanie. Mais vu son jeune âge, un conseil de régence est d’abord institué dans l’attente de sa majorité. Ce conseil sera dirigé par Cherif Nasser ben Djemil, son oncle maternel, pendant près de deux ans.

 

Ses débuts de règne

Une fois réellement au pouvoir, le jeune roi fait face à un début de règne difficile. En effet, l’influence grandissante des divers mouvements panarabes conduit son peuple à douter de sa légitimité. Mais réactif, Hussein instaure rapidement un régime autoritaire après avoir dissous le Parlement en 1958. Il cherche ainsi à  limiter l’emprise des radicaux.

En ce sens, ce 3ème souverain réussit à garder une certaine stabilité dans son pays malgré les nombreux troubles qu’il doit faire face : conflits diplomatiques avec le président égyptien Nasser (1960), menace de l’Organisation de Libération de la Palestine ou OLP (1964), guerre des Six Jours contre Israël (1967), etc… Le roi Hussein régnera jusqu’à sa mort en 1999, et sera succédé par son fils Abdallah.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *