Le 2 août 1849, un an après sa destitution, Mehmet Ali, ce vice-roi d’Égypte qui reste, dans les mémoires comme le fondateur de l’Égypte moderne, décède en Alexandrie à l’âge de 79 ans.

 

Du berceau au trône

De parents albanais, Mehmet Ali voit le jour en 1769 à Kavala (dans l’actuelle Grèce). Officier au service de l’armée ottomane, il est envoyé à Aboukir avec 300 soldats, le 8 mars 1800, pour combattre la troupe franque, débarquée en Égypte le 2 juillet 1978. Rapidement, le jeune homme gravit les échelons et accède au grade de général. En même temps, sa popularité grandit notamment auprès des oulémas qui le proclament « Pacha d’Egypte » en 1805.

 

La modernisation de l’Égypte et la tentative d’autonomisation

Tout au long de son règne, Mehmet entreprend plusieurs réformes dans le but de moderniser l’Égypte pour faire de lui un empire digne de concurrencer l’Empire ottoman. C’est dans cette optique qu’il met en place une armée de circonscription essentiellement basée sur les paysans égyptiens, entame d’importants travaux d’infrastructure et initie la formation des écoles modernes.

Dans le domaine agricole, le Pacha opte pour la nationalisation des terres et le paiement par prime de rendement des agriculteurs. Grâce à cette nationalisation, la superficie des cultures a augmenté de 37 %, faisant de l’Égypte l’un des principaux producteurs mondiaux de coton. Fort de ce succès, Mehmet tente la même approche dans le monde industriel sans connaitre le même succès à cause de l’inadéquation du système occidental déjà développé avec une économie d’un pays en voie de développement.

Par ailleurs, il arrive à étendre le territoire égyptien après avoir battu le sultan ottoman Mahmoud II, en 1831. En effet, grâce à la convention de Kutayah, signée entre les deux parties le 4 mai 1833, l’Égypte reprend le contrôle de la Syrie et de la Palestine.

 

Une fin tumultueuse

Après l’obtention du pachalik héréditaire, le règne de Mehmet Ali est secoué par des crises financières et des luttes de succession entre ses fils. En juillet 1848, ce vice-roi considéré comme le fondateur de l’Égypte moderne est déposé sous prétexte d’une incapacité mentale et décède le 2 août 1849.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *