Le 27 juillet 1980 marque le décès de Mohammad Reza Pahlavi, le dernier Chah d’Iran. Il décède suite à un cancer qui s’est généralisé au cours de son exil.

 

Une interminable agonie

En raison d’un soulèvement populaire, Mohammad Reza Pahlavi quitte son pays le 16 janvier 1979 et s’exile successivement en Egypte, au Maroc et aux Bahamas. Le 10 juin, le souverain déchu s’envole pour le Mexique. Quelques temps après son arrivée sur le sol mexicain, son état de santé se dégrade subitement. Souffrant d’une forme de leucémie chronique depuis plusieurs années, il est admis d’urgence dans un hôpital new yorkais. Après une lourde opération, les médecins le placent dans un centre spécialisé pour suivre une radiothérapie.

Le 24 mars 1980, le couple impérial est de retour en Egypte après un bref séjour au Panama. Au lendemain de son arrivée, le Chah est contraint de subir une ablation chirurgicale de la rate suivie peu de temps après par une autre opération au niveau du pancréas. En dépit des soins intensifs qui lui sont prodigués par des médecins spécialistes, son état ne cesse de se détériorer. Et après une agonie de plusieurs semaines, il rend son dernier souffle le 27 juillet 1980 vers 5 h du matin.

 

Des funérailles grandioses

En hommage à son ami de toujours, le président égyptien Anouar el Sadate organise des funérailles nationales deux jours après le décès de Mohammad. Le 29 juillet 1980, de nombreux égyptiens se massent sur le parcours funèbre : du palais d’Abedin à la mosquée al-Rifai.

A la tête du cortège se tient l’épouse, les enfants et les frères du Chah. A leurs côtés on retrouve le président égyptien et sa femme, l’ancien président Richard Nixon ainsi que l’ancien roi Constantin II de Grèce. Le cercueil est posé sur un affût de canon tiré par huit chevaux arabes. Il est précédé par des soldats qui portent les distinctions du Shah, des cavaliers ainsi que la fanfare composée par des centaines d’étudiants de l’Académie militaire égyptienne.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *