Le 20 juillet 810 marque la naissance de Mouhammad al-Boukhârî, imam sunnite d’origine perse. Sa réputation lui vient de sa grande maîtrise de la science des Hadiths.

 

Une jeunesse prolifique

`Abd Allâh Mouhammad Ibn Ismâ`îl Ibn Ibrâhîm Ibn Al-Mughîrah Ibn Bardizbah surnommé al-Boukhârî, en référence à sa ville natale Boukhârah, est né le vendredi 13 du mois de Chawwal en l’an 194 de l’hégire. Il suit dès son jeune âge un enseignement coranique et se consacre à l’étude des hadiths. Doté d’une grande faculté de mémorisation, il corrige sans difficulté les erreurs de son maître al-Dakhili et parvient rapidement à connaître le coran par cœur ainsi que les ouvrages d’ibn al Moubarak et de Waki’.

 

Un recueil authentique

A 16 ans, il s’installe à La Mecque où il étudie le Hadith auprès de nombreux savants dont Abdallah ibn Zubayr al-Hamidi qui lui apprend, par la même occasion, la jurisprudence chaféiste. Deux plus tard, il rejoint Médine où il rédige son premier livre sur la vie des compagnons du Prophète : Kitâb At-TârîkhEt dans le but d’assouvir sa soif de connaissance, il entame de nombreux voyages durant lesquels il fait la rencontre d’éminents savants de hadiths tels que : Ahmad Ibn Hanbal, Muhammad Ibn Îsa At-Tabbâ, Ishâq Ibn Mansûr et Abu Âsim An-Nabîl.

La contribution d’al-Boukhârî dans la science des hadiths est sans égal.  Après 16 ans de travail acharné, il réussit à rassembler près de 600 000 hadiths dont 7.275 sont rassemblés dans son livre Al-Djâmi` As-Sahîh. Soumis puis approuvé par plusieurs doctes en hadiths, cet ouvrage est devenu la meilleure référence en la matière. Pour la majorité des musulmans, il s’agit d’ailleurs de l’un des plus importants livres après le coran.

 

Une source de savoir

Dans chaque pays qu’il visite, al- Boukhârî attire toujours une multitude de foule impressionnée par sa maîtrise des hadiths.  Parmi ses disciples les plus connus figurent Abou al Husseïn Mouslim, Abû Zur`ah, Al-Marwazî, Ibn Khuzaymah, Sâlih Ibn Muhammad Jazarah, As-Sarrâj Abû Hâtim et At-Tirmidhî. Décédé en 870, à l’âge de 60 ans, al- Bukhârî laisse derrière lui de nombreux ouvrages tels que : Al-adab al-mufradTawarih wa-l ansâb, Raf’il yadayni fis-salâh et Akhbârus sifat.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *