Le 5 juillet 1029 est né Al-Mustansir Billah, 18e imam ismaélien et 8e calife fatimide (1035-1094). La durée de son règne est considérée comme la plus longue dans toute l’histoire de l’Islam.

 

Un règne éprouvé

Al Mustansir Billah voit le jour au Caire, en Egypte, le 5 juillet 1029 et accède au pouvoir à seulement six ans après la mort de son père Ali az-Zahir en 1035. Vu son jeune âge, l’autorité se concentre dans les mains du vizir de son père puis celles de sa mère.

La régente étant une ancienne esclave originaire du Soudan, l’Egypte sombre dans une crise interne d’origine ethnique entre les soudanais, d’une part, et les mamelouks, de l’autre, à son arrivée à la tête du pays. En 1062, la situation ne s’arrange toujours pas puisque les esclaves noirs déclenchent une rébellion.

Si cette tentative est rapidement neutralisée par le pouvoir en place, Mustansir n’arrive toujours pas à imposer son pleine autorité. Le royaume commence alors à s’affaiblir à partir de 1067, l’année où le pays va connaître à la fois des soulèvements militaires, une crise économique et une terrible famine de 1067 à 1072.

 

Le déclin du pouvoir

Conscient de ses difficultés à gérer la situation, Mustansir sollicite secrètement l’aide du général arménien Badr al-Jamali, également gouverneur d’Acre, pour assurer le commandement militaire du pays. Un poste que celui-ci accepte rapidement à condition de pouvoir venir avec son armée. En éliminant rapidement les factions militaires dissidentes et plusieurs responsables politiques, le général arrive à rétablir l’ordre en Egypte.

Le pays se stabilise mais le calife ne peut que constater la montée en puissance de Badr. Pour mieux le contrôler, Mustansir marie son fils cadet à la fille du général. Mais cela n’arrangera rien puisqu’en confiant le commandement à Badr, il passe le pouvoir réel à l’armée arménienne. Dans ce contexte, le califat fatimide commence à perdre le contrôle de certaines régions en dehors du pays. Au même moment, la Syrie et certains territoires d’Arabie tombent aux mains des seldjoukides mais le califat, déjà affaibli, n’est plus en mesure de les affronter.

Malgré ce déclin regrettable, le calife al-Mustansir Billah parvient a régner pendant 59 ans, le plus long de toute l’histoire de l’islam. C’est également pendant son règne que l’Egypte arrive à développer et à entretenir des relations commerciales fortes avec Constantinople et les puissances de l’Océan Indien. Le 24 décembre 1094,  Al-Mustansir Billah rend l’âme, à 65 ans.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *