Le 26 juin 1955 est né Rachid Arhab, journaliste et présentateur télé français d’origine algérienne.

 

Un passionné de journalisme

Rachid Arhab voit le jour à Larbaâ Nath Irathen en Kabylie, le 26 juin 1955. Sa famille quittant l’Algérie pour vivre en France, Rachid passe son enfance ainsi que sa jeunesse en Lorraine. Aimant « raconter des histoires » depuis son jeune âge, il se tourne vers le journalisme et décroche un diplôme au CUEJ (Centre Universitaire d’Enseignement du Journalisme) de Strasbourg.

En 1977, il fait ses premiers pas dans le journalisme en travaillant pour le compte de France 3 à Nancy, Reims et Amiens. Deux ans plus tard, il débarque à Paris et assure la présentation du journal de France 3 jusqu’en 1985 puis intègre le service « Politique intérieure » de l’Antenne 2 dont il devient le chef de service en 1990. Il rejoint ensuite France 2 où il présente le journal télévisé entre 1992 à 1993. En même temps, il continue à assumer sa fonction de Grand Reporter pour les magazines télévisés « Envoyé Spécial » et « Géopolis ».

 

Au sommet de sa carrière

En octobre 1997, Rachid Arhab devient rédacteur en chef adjoint chez France 2 puis revient au devant de la scène en présentant le journal de 13 h de la chaîne aux côtés de Carole Gaessler de 1998 à 2000. Un an plus tard, il enchaîne l’animation de nombreuses émissions dont : « J’ai rendez-vous avec vous » et « Dans la lumière » sur France 2 ainsi que « Ecomatin » et « Ôtrement dit » sur France 5.

En 2007, le Président de l’Assemblée Nationale, Jean-Louis Debré, le nomme au CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel). Son mandat s’achève en 2013 mais il doit observer une période de carence de 3 ans. Ce n’est qu’en février 2017 que le journaliste fait son grand retour à la télévision avec l’émission hebdomadaire « + de recul » sur  CNews avant de rejoindre les rangs des chroniqueurs de l’émission « Touche pas à mon poste » sur C8 en septembre 2017

Pour son travail au sein du journal de 13h de France 2, Rachid Arhab reçoit en 2000, le « Sept d’or » du meilleur présentateur de journal télévisé. Par ailleurs, le journaliste-présentateur est aussi récipiendaire de l’ordre national de la Légion d’Honneur en 2006.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *