Le 18 juin 1953 marque l’avènement de la République d’Egypte suite à la révolution  menée par le « Mouvement des officiers libres » un an plus tôt.

 

Le sultan controversé

Sous le règne de Farouk Ier, l’Égypte tombe dans une crise importante à l’issue de la guerre israélo-arabe de 1948. Le souverain est notamment tenu pour responsable, par différents courants politiques, de la défaite du pays face à Israël. En outre, on lui reproche d’être soumis aux britanniques qui s’installent d’ailleurs sur le canal de Suez. Face à ces échecs successifs, un jeune colonel du nom de Gamal Abdel Nasser crée en 1949 le « Mouvement des officiers libres » qui ambitionne d’abolir la monarchie et de mettre un terme à la présence britannique sur le territoire égyptien. Après avoir élargi et consolidé progressivement son réseau au sein de la société et de l’armée, il engage Naguib el-Hilali, le Général le plus respecté du pays, pour assurer le succès du coup d’Etat envisagé.

 

La révolution nassérienne en 1952

Le 21 juillet 1952, Nasser et son équipe décident de passer à l’acte mais leur complot est découvert. Le chef d’Etat-major réunit ainsi rapidement les chefs de l’armée pour organiser leur arrestation. Coup de théâtre pourtant : le chef militaire chargé d’arrêter les jeunes officiers se range du côté du mouvement et les aide à capturer le chef d’Etat-major. En moins d’un quart d’heure et quasiment sans coup de feu, le coup d’Etat survient dans la nuit du 22 au 23 juillet. Devant le fait, Farouk quitte l’Egypte par son yacht privé et désigne son fils Fouad, âgé seulement de 6 mois, comme successeur. Un Conseil de régence est alors formé mais le nouveau sultan n’y exerce aucun pouvoir puisque celui-ci est placé entre les mains du général Naguib, désigné comme Premier Ministre et Commandant en chef de l’armée .

 

La naissance de la République d’Egypte en 1953

Le 18 juin 1953, Naguib proclame l’abolition de la monarchie et l’établissement de la République. Tout en conservant son titre de Premier ministre, il devient le premier chef d’Etat égyptien. Nasser quant-à-lui occupe le rôle du Premier ministre adjoint jusqu’au 14 novembre 1954 quand il renverse le général et le remplace à la tête du pays. La première constitution ne sera toutefois adoptée qu’en 1956.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *