Le 23 mai 1926 marque la promulgation de la première Constitution au Liban, 6 ans après le déclin de l’Empire Ottoman.  

 

Le contexte avant 1926

Après la dislocation de l’Empire ottoman à la fin de la Grande Guerre, le Proche-Orient est partagé en 1916 entre la France et la Grande-Bretagne, en vertu des accords Sykes-Picot. Quatre ans plus tard, le 28 avril 1920, un mandat de la SDN (Société des Nations) place les régions syriennes du Levant sous la tutelle de ces deux puissances. Ces régions seront réparties en 5 entités administratives dont l’une formera l’Etat du Grand Liban, officialisé en septembre 1920, avec comme marges de territoire le Mont Liban, la vallée de la Bekaa et le littoral.

 

Naissance de la première Constitution en 1926

Trois ans plus tard, le 23 mai 1926, la première Constitution est promulguée par le haut-commissaire français au Liban, ce qui crée les postes de Président et de chef du gouvernement. Ainsi, l’Etat du Grand Liban devient désormais une République et s’approprie le nom de République Libanaise. Bien qu’inspirée des lois constitutionnelles de 1875, cette première Constitution libanaise a ses spécificités. D’une part, elle assure le partage du pouvoir entre les congrégations religieuses selon leur importance démographique. De l’autre, les députés doivent être élus en fonction de leur origine à la fois communautaire et territoriale. Il est en outre convenu que le poste de Président de la République est attribué à un maronite et la Primature à un sunnite.

Ce système sera respecté en septembre 1943, lorsque le nationaliste Béchar el-Khoury, maronite, est élu Président de la République par le Parlement, avec Riad Solh, sunnite, au poste de Premier ministre. Les députés votent ensuite, le 8 novembre de la même année, le projet de ce dernier visant à supprimer des articles (de la Constitution) relatifs au mandat français. Le 12 novembre, de redoutables révoltes populaires gagnent Beyrouth, puis le reste du pays, suite à l’incarcération de Béchar et Riad par les français. Face à la pression, la France finit par céder le 22 novembre 1943. Cette date met ainsi fin au protectorat français au Liban et marque l’indépendance du pays.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *