Le 17 mai 1102, l’armée égyptienne relance une attaque contre les croisés pour reconquérir Jérusalem : c’est la deuxième bataille de Ramla.

 

La tentative égyptienne en 1101

En 1101, Ramla constitue une importante ville située sur la route reliant Jérusalem et Ascalon. Elle représente ainsi, pour les fatimides d’Egypte, un axe potentiel d’attaque dans leur ambition de conquérir Jérusalem et ainsi d’élargir leur territoire. Dès le 7 septembre 1101, les troupes égyptiennes décident de lancer une première bataille contre ce royaume nouvellement fondé : il s’agit de la 1ère bataille de Ramla. Mais, à l’issue de durs affrontements, elles connaissent une défaite face aux croisés qui étaient largement plus nombreux.

 

La 2ème bataille de Ramla en 1102

Cependant, 8 mois plus tard, le 17 mai 1102, les fatimides d’Egypte reviennent en force à Ramla avec environ 20 000 soldats, dirigés par Charaf, fils du vizir fatimide Al-Afdhal. Ils débarquent dans la ville et réussissent à surprendre l’armée croisée de Baudouin Ier.  Ne parvenant pas à positionner à temps ses hommes, le roi de Jérusalem est pris au piège.  Les égyptiens s’en sortent alors victorieux et Baudouin Ier est capturé. Le champ est ainsi finalement libre pour permettre à Charaf de conquérir rapidement Jérusalem. Mais par son indécision, le chef fatimide permet aux renforts Francs de le devancer en accostant par la mer. Cela le contraint à retourner en Egypte, avant d’engager, 3 ans plus tard, la troisième bataille de Rama en 1105.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *