Le 14 mai 1268, Baybars, le sultan mamelouk d’Egypte et de Syrie, réussit à prendre la ville d’Antioche après une faible résistance.

 

La neutralisation des mongols en 1260

En mars 1260, les troupes égyptiennes envisagent la conquête d’Antioche (actuelle Antakya en Turquie). Mais l’avancée des Mongols, qui prévoient de conquérir l’Egypte, les oblige à remettre leur objectif pour plus tard. Pour éviter l’invasion, le sultan mamelouk : Al-Muzaffar Sayf ad-Dîn Qutuz décide de passer à l’offensive et d’attaquer l’armée mongole en Syrie. Il envoie alors Baybars, son général, en reconnaissance avec une partie de l’armée. Ce dernier installe le campement musulman dans la vallée d’Ayn Jâlût, entre Bîsân et Naplouse. C’est là qu’aura lieu, le 3 septembre 1260, l’affrontement sanglant entre les mamelouks et les mongols, soldé par la défaite de ces derniers.

Un mois plus tard, Qutuz meurt assassiné et Baybars se fait rapidement proclamer sultan par les chefs militaires. Sans perdre de temps, le nouveau sultan quitte l’Egypte pour rejoindre Antioche (en novembre 1260) et profite de cette expédition pour conquérir les villes avoisinantes : Césarée le  la forteresse des Templiers de Safed le , et Jaffa le .

 

La prise d’Antioche en 1268

Fort de ses conquêtes précédentes, Baybars et ses troupes poursuivent en mai 1268 leur chemin vers Antioche. Mais avant leur arrivée aux portes de la ville, ils doivent d’abord faire face à une tentative de résistance des troupes dirigées par Simon Mansel. L’armée musulmane parvient, en dépit de ces menaces, à encercler la cité, puis à intimider les troupes franques. En position de force, Baybars conseille ces dernières de céder immédiatement, mais la garnison refuse. Le sultan mamelouk et son armée passent alors à l’offensive pour défaire avec succès l’armée d’Antioche, déjà affaiblie par des luttes de pouvoir internes survenues la même année.

Leur entrée dans la cité ne nécessite aucun siège puisque les habitants acceptent de se rendre, à condition que leur vie soit épargnée. Le 14 mai, la ville est alors conquise par Baybars suivie de la citadelle 2 jours plus tard, puis de la partie Nord de la Syrie franque.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *