Le 3 mai 1481, le sultan Mehmet II connu pour avoir vaincu l’Empire byzantin, surnommé le Conquérant, succombe suite à un assassinat.

 

Son accession au pouvoir

Né le 30 mars 1432 à Edirne, en Thrace, Mehmet II est l’un des fils de Murad II. Des innombrables enseignements approfondis qu’il a reçus, il retient surtout la charia et le jihâd. Selon la coutume ottomane, il est nommé gouverneur d’Amasya à seulement 11 ans, en 1944. La même année, le chagrin suite à la mort de son frère Aladdin pousse Murad II à abdiquer, en mettant ainsi le jeune Mehmet II à la tête de l’Empire ottoman. Mais il n’obtient le pouvoir de manière définitive qu’à la mort de son père en 1451.

 

Mehmet II, Le conquérant

Pour les musulmans, Mehmet est considéré comme le plus grand sultan connu par l’Empire ottoman. En effet, c’est le seul à avoir réussi la conquête de Constantinople et, par la même occasion, détruit l’Empire byzantin. Au bout de 2 ans de préparations militaires, architecturales et diplomatiques, il arrive à l’assiéger à partir du 6 avril 1453 pour une bataille de 2 mois. Marquant résolument le coup, il fait de la ville conquise la capitale de son royaume et la baptise Istanbul. Fort de cette victoire, il se lance ensuite dans l’extension de l’empire vers la Serbie, la Lesbos, la Bosnie, l’Albanie, la Moldavie, l’Italie, etc.

Surnommé le sultan éclairé, Mehmet II est aussi connu pour être celui qui a accéléré le développement démographique et économique de l’empire. Dans un souffle de renouveau, il instaure le cosmopolitisme dans sa nouvelle capitale. Administrateur invétéré, il est à l’origine de la première législation dans l’empire : un texte pour les lois civiles et pénales et un autre pour la constitution. Il introduit ainsi le mot « politique » dans la linguistique arabe.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *