Fouad Ier, sultan d’Égypte entre 1917 et 1922, puis roi du pays nouvellement indépendant à partir de 1922, décède le 28 avril 1936.

 

Biographie en brève

De son vrai nom Ahmed Fouad, ce futur roi de l’Égypte moderne, septième fils du Khédive Ismaïl Pacha, est né au Caire le 26 mars 1868. Elevé en Suisse et en Italie, ce général de l’armée égyptienne, fonde, en 1908, l’université de Caire, une institution qui applique les méthodes académiques occidentales. En 1917, il accède au sultanat d’un Égypte placé sous protectorat britannique, à la mort de son frère aîné Hussein Kamel. Trois ans plus tard, le 15 novembre 1920, Fouad Ier reçoit le Grand-Croix de la Légion d’honneur, plus haute distinction française, pour le récompenser de ses divers projets ayant permis le développement intellectuel et l’avancement des sciences dans son pays.

 

Premier roi de l’Egypte moderne

C’est sous le sultanat de Fouad Ier que la Révolution égyptienne de 1919 conduit vers la déclaration du 21 avril 1922 durant laquelle l’Angleterre met fin au protectorat et accepte l’indépendance de l’Égypte. Dans le cadre de cette réforme, le sultan Fouad Ier prend le titre de roi.

Malgré la proclamation de l’indépendance, le Haut-Commissariat britannique continue à exercer une grande influence au pays. Au cours de son règne, Fouad Ier tente de ménager les intérêts de l’Angleterre tout en essayant de lutter contre le parti Al-Wafd, une organisation politique puissante, favorable à l’indépendance. Dirigeant l’Égypte avec un ton autoritaire, il place le pays sous un régime d’exception jusqu’en 1935. Au cours de son règne, il dissout, à maintes reprises, le Parlement. Le 28 avril 1936, Fouad Ier décède et est succédé par son fils Farouq. Ayant une autre vision de la politique égyptienne, le nouveau roi rétablit la constitution et le organise des élections qui ont permis au parti Al-Wafd de prendre le pouvoir.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *