Le 27 Avril 711 marque le passage de l’armée maure dirigée par Tariq ibn Ziyad au détroit situé entre l’Espagne et le Maroc. C’est ainsi que la conquête musulmane de la péninsule ibérique débute.  

 

Les conquêtes précédentes

Peu après le décès du prophète Muhammad en 632, les musulmans pénètrent le monde gréco-romain et chrétien, en multipliant les conquêtes territoriales vers l’Empire perse sassanide, l’empire byzantin et l’empire aksoumite (Afrique du Nord). Sous les Omeyyades, les expéditions progressent jusqu’en Afrique du Nord amazigh à la fin du 7ème siècle et jusqu’aux côtes de l’Espagne au début du 8ème siècle. Mais l’opération est plus aisée en Afrique du Nord que dans les autres régions. C’est en 670, par exemple, que les arabo-musulmans créent la ville de Kairouan, en Tunisie, qui va d’ailleurs devenir le centre des expéditions contre l’ouest et le Nord du Maghreb. Carthage, elle, est définitivement conquise en 698.

 

L’arrivée des troupes maures au détroit de Gibraltar

Au printemps 711, le gouverneur omeyyade Mūsā ibn Nuṣayr, confie à Ṭāriq ibn Ziyād la mission de partir à la conquête de la péninsule ibérique. Avec ses 12 000 hommes, ce stratège militaire omeyyade franchit alors le détroit de Gibraltar la nuit du 27 avril au 28 avril 711. Ce passage est assuré par une flottille bien organisée et bien équipée des troupes de Ṭāriq, mais aussi  par celles du gouverneur byzantin de Ceuta. Selon certains historiens arabes, le soutien de ce dernier aux maures est motivé par son envie de se venger du roi des Wisigoths qui avait violé sa fille. Ṭāriq rassemble alors ses hommes sur la montagne qui porte son nom depuis : Gibraltar, de l’arabe « djabal Ṭāriq ». Ainsi débute la conquête musulmane qui va défaire les Wisigoths ayant dominé la péninsule ibérique depuis 420.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *