Celui que le monde connait comme le sultan ayant conduit l’Empire ottoman à son apogée obtient son statut Vali Ahad quand son père accède au trône le 24 avril 1512. 

 

Fils unique

Né à Trébizonde en 1494, Soliman le Magnifique, pour les occidentaux, ou Kanunī (le législateur) pour les Turcs, passe son enfance et son adolescence aux côtés de son père, le sultan Sélim Ier. Quand celui-ci accède au trône en 1512, Soliman devient Vali Ahad ou prince héritier et est nommé gouverneur de Saroukhan. Lors de la conquête de l’Égypte et de la Syrie, on lui confie une nouvelle mission : la protection des provinces européennes de l’Empire ottoman. À la mort de son père en 1520, Soliman le succède sans rencontrer de résistance.

 

Dixième sultan ottoman

Au cours d’un règne de 46 ans, Soliman mène plus de dix expéditions militaires en Afrique de l’Est, en Europe et en Asie, permettant ainsi à l’Empire ottoman d’étendre ses territoires et d’asseoir une notoriété politique. En grand organisateur, il établit des règlements ayant contribué de manière significative au développement territorial, artistique, intellectuel et économique de son empire. Mais Soliman est également un stratège aguerri qui a permis aux européens d’établir des commerces dans l’empire. Cet illustre sultan ottoman, homme d’épée et homme de plume, décède en 1566.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *