Le 21 mars 623, les arabes polythéistes occupant Yathrib lèvent le siège pour céder la ville aux premiers musulmans dirigés par Muhammad. Cela marque la naissance du premier État musulman.

 

L’arrivée des premiers musulmans à Yathrib

En 611, alors qu’il médite dans une grotte située dans la colline de Hira, Muhammad reçoit la visite de l’ange Gabriel lui annonçant que Dieu le choisit pour être le dernier prophète sur terre et qu’il lui appartient de prêcher l’islam (la soumission à Dieu). Si sa famille et ses amis acceptent facilement la nouvelle religion, les Mecquois le persécutent pour avoir tenté de refouler le polythéisme local. Avec ses disciples, il fuit à Yathrib, rebaptisée plus tard Médine ou « la ville du prophète », le 16  juillet 622. Cette première migration musulmane est connue sous le nom d’Hégire et marque le début du calendrier musulman noté “1er mouharram 1”.

 

La Charte de Médine

La ville de Médine devient un lieu de refuge pour tous les hommes et femmes convertis à l’islam. Si bien que Médine voit croître sa population. Muhammad met en place les fondements et les doctrines de l’islam et fonde le premier Etat Musulman au sein de cette ville . Le prophète tient compte de la diversité qui caractérise la population médinoise. Les juifs regroupés en 11 tribus y étaient nombreux et avaient élus domicile depuis fort longtemps.

Le Prophète Muhammad pour favoriser l’harmonie et la paix entre tous ces habitants propose un accord de coopération entre les juifs et les musulmans. On l’appela la Charte de Médine. Elle définit en autres les droits des israélites en tant que citoyens non musulmans dans un Etat musulman. Ce texte selon les historiens serait la première constitution écrite d’un Etat dans l’histoire de l’humanité.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *