Le 19 mars 1962, la France et l’Algérie s’accordent sur un cessez-le-feu suite aux accords d’Evian signés la veille.

 

La fin de la colonisation la plus sanglante de l’histoire

La veille du 19 mars 1962, le gouvernement français passe le pouvoir sur l’Algérie et le Sahara au gouvernement provisoire de la République algérienne. Après une période coloniale de plus d’un siècle et d’une ultime révolution de 8 ans débutant le 1er novembre 1954, le gouvernement français finit par céder. Mais cette colonisation reste la plus sanglante de l’histoire avec environ 1,5 million de vies algériennes perdues, 8000 villages incendiés et 2,1 millions de musulmans déportés.

 

Une victoire bien accueillie

Le peuple algérien, fort de sa ténacité et de sa persévérance, salue les accords d’Evian qui symbolise leur victoire contre l’ingérence et la soumission, malgré les massacres, les pillages et les tueries. Ces accords signent également le début de la paix entre les deux pays. Pour les Algériens, c’est une victoire gagnée contre un ennemi « puissant ».

 

Un calme de courte durée

Malgré le cessez-le-feu, l’Organisation de l’Armée Secrète, fondée contre le général de Gaulle en 1961, enchaîne les attentats à l’aveugle. D’un autre côté, les factions racistes des partisans de l’Algérie Française commettent des massacres sur le peuple algérien. Selon le quotidien algérien EI Watan,  ces abominables tueries sont l’expression d’une « défaite qui est toujours insupportable, cinq décennies après » par certains nostalgiques de l’Algérie Française.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *