Le 9 mars 1403, le sultan ottoman Bayezid Ier, connu pour la prouesse de ses opérations militaires, trouve la mort en captivité chez les Mongols, sous la direction de Tamerlan

 

Son parcours en quelques mots

Bayezid Ier voit le jour vers 1360 et grandit dans un contexte où son père, le sultan Mourad Ier, conquiert la péninsule balkanique. Enfant, il reçoit les meilleures éducations à Bursa. En 1381, il se lance dans un mariage qui rapporte plusieurs villes en dot aux Ottomans. Après le décès de son père en 1389 lors de la bataille du Kosovo, Bayezid s’empare du pouvoir en exécutant son frère, Yakub Çelebi.

 

Ses exploits

Surnommé Yîldîrîm, un nom signifiant « la foudre », il mène des offensives militaires audacieuses lors de la conquête d’Anatolie, de la Constantinople et la bataille d’Ankara. L’un des événements marquants de son règne : le massacre des prisonniers qui a duré une journée entière, suite à la perte de deux armées lors de la conquête de la Hongrie.

 

Bayezid Ier et Tamerlan

Alors que l’armée mongole sous Tamerlan enchaîne conquête et bain de sang sur son passage, Bayezid Ier décide de l’affronter en 1402. Après un lourd combat et une stratégie de guerre bien élaborée par les Mongols, Bayezid Ier est capturé et emprisonné par Tamerlan qui le traite avec courtoisie avant ses nombreuses tentatives d’évasion. Le 9 mars 1403, le sultan décède suite à une attaque d’apoplexie.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *