Ce 2 mars, en 1956, est marqué par la fin du protectorat français au Maroc et donc l’indépendance du royaume chérifien. Ce dernier recouvre alors sa souveraineté après 44 ans de tutelle imposée par l’Hexagone.

 

La page du « traité de Fès » est tournée…

Le 2 mars 1956, le Maroc récupère officiellement son indépendance avec la fin du traité de Fès, signé le 30 mars 1912, sur l’instauration du protectorat français dans le royaume. C’est le fruit d’un long processus amorcé depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale et qui remet en question l’ordre colonial imposé en Afrique du Nord depuis longtemps.  Et au Maroc, c’est le sultan lui-même qui prend la tête du mouvement nationaliste, devenu de plus en plus intense à partir de la fin de la guerre. Il sera d’ailleurs soutenu par le premier parti  nationaliste « Istiqlal » qui signifie « indépendance » en arabe. À Tanger le 14 avril 1947, le souverain déclare, dans un discours audacieux et remarqué, que le royaume est « décidé à récupérer tous ses droits »

 

Le sultan devient « roi du Maroc », sous le nom de Mohammed V

La lutte pour l’indépendance prend alors un caractère insurrectionnel. Mais en janvier 1951, le sultan choisi d’abord de capituler, face à la sommation française de le déposer. Le 18 novembre 1952, il revient encore plus fort et revendique l’émancipation totale du Maroc, ce qui va conduire effectivement à sa déposition et sa déportation. Tout ceci, pourtant, ne fait que mettre de l’huile sur le feu : les révoltes continuent, la pression devient plus intense et les négociations se poursuivent. Finalement, l’Hexagone cède et affirme la fin du protectorat par une déclaration commune avec le Maroc le 2 mars 1956.  .

Ainsi, le pays regagne sa souveraineté et le sultan s’approprie du titre de roi sous le nom de Mohammed V. Le 7 mars 1956, celui-ci annonce solennellement à son peuple le retour à l’indépendance du royaume chérifien. Plus tard, cela va conduire à la restitution du littoral méditerranéen et l’enclave d’Ifni par l’Espagne qui reconnaît également la souveraineté du Maroc le 7 avril 1956. Le 21 octobre de la même année, le statut international de Tanger est aussi abrogé. Pour ces raisons, le 2 mars 1956 reste une grande date de l’histoire du Maroc.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *