Certains le surnomment le « Marco Polo » des musulmans, Ibn Battûta, né le 24 février 1304 est l’un des plus grands voyageurs et explorateurs marocains et même du monde entier.

 

Un long voyage de découverte

Ibn Battûta est connu pour avoir parcouru 120 000 km en 28 ans. Ses récits ont été recueillis dans le livre intitulé Rihla. Cet explorateur né à Tanger, au Maroc, raconte avec précision ses découvertes et ses expériences lors de ses nombreux voyages. Il paraîtrait même que ses récits sont plus concis que ceux de Marco Polo à qui on reprochait certains faits tirés de l’imaginaire.

 

Un périple en 4 périodes

Ibn Battûta a quitté sa ville natale en 1325 pour un pèlerinage à la Mecque où il explorait le Maghreb, les villes et monuments égyptiens, l’Iran, l’Irak et la Syrie. Cette première période marque également l’union de ce voyageur avec sa première et seconde femme. Lors de sa deuxième célébration du Hajj en 1328, Ibn Battûta est parti à la découverte de la culture swahilie de l’Afrique de l’Est et de la partie sud de la péninsule arabique en passant par le Yémen et l’Oman. En 1330, quand il refait un pèlerinage vers la Terre Sainte, Ibn Battûta ne manque pas de visiter l’Asie Centrale, l’Inde, l’Indonésie et le Ceylan. Son dernier voyage date de 1349 au 1354 où il a traversé le désert du Sahara pour atteindre le Mali.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *