Plus de 2 ans après la guerre qui les a séparés, le 22 février 1974, l’indépendance du Bangladesh est finalement reconnue par le Pakistan. Les rapports entre les deux Etats deviennent ainsi plus détendus.

 

 

Le Bangladesh, issu de la partition des Indes en 1947

Suite à la dissociation progressive des communautés musulmane et hindoue, et à la pression du mouvement nationaliste conduit par Nehru et Gandhi contre Londres, Le territoire dénommé « les Indes » obtient son indépendance en 1947. Cela va donner naissance au Pakistan et à l’Inde. Mais en dépit du refus de Nehru, les britanniques exigent la partition du pays, ce qui conduira aussi vers celle de la province du Bengale. Celui-ci devient alors premier ministre de l’Union Indienne incluant l’Etat du Bengale-Occidental, Calcutta étant la capitale. Le Pakistan, de son côté, est dirigé par Jinnah, et formé de deux régions : le Pakistan occidental et le Bengale oriental, celle qui sera appelée Bangladesh.

 

 

Le Pakistan reconnaît l’indépendance du Bangladesh, le 22 février 1974

Et depuis, le Pakistan est constamment en conflits avec l’Inde qui soutient les Bengalis, et ce particulièrement dans le mouvement de libération lancé en octobre 1971. Mais après trois mois d’opposition plus intense, le 16 décembre, les Anglais cèdent ; le Bengale oriental obtient ainsi son indépendance et Sheikh Mujibur Rahman en devient le Premier Ministre. Sa Constitution fera alors de ce pays nouvellement indépendant une république démocratique à régime  parlementaire.

Le 22 février 1974, le Pakistan reconnaît la souveraineté du Bangladesh, 26 mois après la guerre qui les a dissociés. La même année, le pays adhère également à l’ONU. Et les rapports entre les deux Etat seront beaucoup plus détendus, puisqu’ils vont même engager des relations diplomatiques à la fin de 1975.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *